Mulhouse va devoir bataille pour assurer sa place en N1

Article Du DNA le 08 octobre 2014

on-apprend-a-nos-depens

On apprend à nos dépens
A nouvelle saison, nouvelles ambitions. Promu, le MWP sait qu’il aura du mal à lutter contre les meilleurs de N1. Si le MWP a démarré sa saison par une défaite (20 -11) n’a rien d’inquiétante. L’objectif premier est clairement de se maintenir. En N1, c’est compliqué, les erreurs se paient chères, on engrange pas mal d’expérience. Nous sommes amateur à cette échelle-là, en face, nous aurons à chaque fois au moins trois joueurs professionnels.

Ils n’ont jamais rien lâché
A changement d’échelon, changement de décor, la compétition apparaît également plus fortement au sein du club, notamment au poste de gardien entre Corbarie et Schmitt. Une émulation saine, qui ne pourra que faire progresse les jeunes éléments mulhousiens. Avec la concurrence, les joueurs doivent se donner plus aux entrainements. C’est difficile mais il faut l’accepter, ça fait partie du jeu. Les jeunes font les sacrifices payants, il faut qu’ils se sentent à l’aise, ils peuvent apporter énormément sur les rotations. Alors même si la jeunesse n’a pas encore la stature N1, avec du travail et de la rigueur, ils ne peuvent que s’améliorer. Nous sommes une équipe en devenir, très jeune, avec des éléments de 1999 (Alexis Durand) et 1998 (Romain Tschan et Antione d’Hervé). Alors oui, ils sont encore un peu légers, mais ils se sont bien débrouillés, et ne se sont pas démontés malgré leur âge. L’objectif, sur à long terme, est qu’ils atteignent le niveau N1.
La première prestation, en Seine-Saint-Denis à Livry-Gargan, donne des indications sur les éléments à travailler rapidement pour faire prendre du grade à l’équipe. On sait que ce sera une saison difficile, estime l’entraineur Mohamed Mezrag. On apprend à nos dépend, il faudra réussir à prendre des points rapidement. On n’a pas de travail à effectuer en défense, il faut plus de rigueur. Même si, sur le plan athlétique, on est là, le jeu va beaucoup plus vite. A livry, on encaisse huit buts dans le premier quart, c’est catastrophique. Mettre 11 buts, c’est bien, en encaisser 20, c’est trop. Portée par Anthony Oudin et Nicolas Estèbe, la jeunesse mulhousienne sait que la tâche ne sera pas facile. Une chose est sûre : Mulhouse se battra jusqu’au bout. Le point positif, c’est que les joueurs ont fait preuve de combat, n’ont jamais rien lâché, ça me conforte dans l’idée qu’ils sont toujours à fond, aux entrainements et aux matchs. On va essayer de corriger dès la deuxième rencontre (face à Harnes samedi), surtout à domicile, pourquoi ne pas envisager la victoire ? Pour sa troisième saison pour sa première à l’Illberg, face à un Harnes

LES MOUVEMENTS
Les départs : Laurent Kremmper(II) , Benoît Pachtem (Lille, ProA)
Les arrivées : Hugo Velazquez (Saint-Jean d’Angély), Romain Poirée, Nicolas Glusseppi et Jean-Baptiste Schmitt (SR Colmar)
L’avis du coach : Pour Benoît (Patchem), une opportunité comme celle-là est difficilement refusable. Laurent (Kremmper) c’est compliqué professionnellement. Romain (Poirée) est un joueur d’expérience, il va nous aider à tenir la balle. Hugo (Velazquez) a demandé à venir. Les recrues sont directement rentrées dans le collectif, il ne manque que les automatismes.