Mulhouse ne l’a pas volé

Article de l’alsace le 13 octobre 2014 A.K

mulhouse-ne-l-a-pas-vole

Bien emmené par Nicolas Estèbe, qui pointe déjà à la deuxiéme place du classement des buteurs, le MWP a cherché sa premiére victoire samedi soir face à Harnes

 

Loin d’être parfait, le Mulhouse Water-Polo a réalisé une belle performance, samedi, en remportant sa première victoire face à Harnes (7-6), l’autre promu. Celle-là, elle est bonne à prendre les poloïste  mulhousiens peuvent être satisfait de leur première victoire, décrochée samedi dans leur chaudron de l’Illberg. Le petit Poucet de la Nationale 1 a affronté l’autre promu, Harnes, qui avait remporté devant eux le titre de champion de France de N2 en mai dernier. Bien que leur adversaire se soit nettement renforcé au cour de l’été, les joueurs de Mohamed Mezrag ont su se montrer solides en défense pour remporter un premier succès, précieux dans leur quête du maintien.
Le match ne débute pourtant pas sous les meilleurs auspices pour Mulhouse, qui concède un penalty après deux minutes de jeu. Mais la jeune garde locale ne tarde pas à prendre confiance en attaque, même si les occasions mettent du temps à se concrétiser. Nicolas Estèbe, le bras fort mulhousien, tente souvent sa chance et finit par égaliser et même à donner l’avantage aux siens (2-1).
Le deuxième quart temps commence  là aussi assez mal pour les coéquipiers de Lucas Peter qui voient les Harmésiens passer devant (2-3). Mais le MWP joue sur sa pointe de vitesse pour contrer et égaliser à son tour par Anthony Oudin. Après une nouvelle erreur défensive pénalisée par un but (3-4), Estèbe, Oudin, et Velazquez, mitraillent le but adverse sans succès, jusqu’à ce que « Moustique » (Oudin) trouve l’ouverture juste avant la mi-temps.
La seconde période démarre en revanche sur les chapeaux de roue avec un but d’entrée de la recrue vénézuélienne, Hugo Velazquez (5-4). Harnes ne lâche rien et revient (5-5), mais les occasions sont nettement plus dangereuses du côté mulhousien, même si elles ne se traduisent que très rarement par un but. « Sur 15 zones plus (supériorité numériques), on a dû marquer trois buts, souligne Mohamed Mezrag. On avait de quoi tuer le match, mais ne l’a pas fait. Heureusement, Jean-Baptiste (Schmitt) a été très bon sur toute la partie. »
« Victoire plus que satisfaisante »
Déjà en vue lors des premiers quarts temps, le nouveau gardien du MWP se montre encore un peu plus après la mi-temps en réalisant quelques belles parades, au point d’être craint par les adversaires : sur un contre qui semblait joué d’avance, Karacsonyi, en face à face avec Schmitt, tire sur la transversale.
Dans la dernière période, les deux équipes  se rendent coup pour coup. Harnes égalise pendant un moment de flottement dans la défense mulhousienne, mais Estèbe lui donne la réplique dans la foulée. Mulhouse tient sa première victoire, de justesse. « C’était espéré, mais inattendu, résume le coach. On n’a pas très bien joué, les automatismes ne sont pas encore tout à fait là. La semaine dernière, on avait une bonne attaque (11 buts). Cette semaine on a une bonne défense (6 but encaissés), agressive et on s’en est très bien tirés. Maintenant il faudrait avoir les deux. Mais cette victoire est plus que satisfaisante .»

Mulhouse WP      7
SN Harnes             6
Les quart temps : 2-1, 2-3, 2-1, 1-1. 340 spectateurs. Arbitres MM. Besseux et Mourot. Exclusion : 11 pour Mulhouse (3 pour Lantz) ; 11 pour Harnes (3 pour Deman).
Mulhouse WP : Schmitt (12 arrêtes) au but ; Poirée, Lantz, Peter, Giusseppi 1, Estèbe 3, Oudin 2, Velazquez 1, Durand, D’Hervé, Tschan, Entraineur Mohamed Mezrag.
SN Harnes : Danchet (9 arrêts) au but, Caron 1, Szilvasan 2, Boulet, Karacsonyi 1, Deloeil(T.&, Deloiel R., Deman 1, Gliustiniani, Leblanc, Chimczak, Bekaert.